[Analyse] #MyStopover, le coup marketing d’Icelandair

Mon Expérience Voyage - #MyStopover Icelandair

Les Islandais n’ont pas fini de nous surprendre. Après l’Euro 2016 où ils nous ont tous bluffés c’est maintenant dans le secteur du tourisme où ils montrent une fois de plus leur expertise. La plupart des pays ont chacun leur compagnie aérienne nationale, British Airways au Royaume-Uni, Air France en France… L’Islande possède bien plus que ça puisque sa compagnie aérienne Icelandair est également son agence de voyage nationale ! Petite explication ci-dessous :

Le hashtag #MyStopover a envahi les réseaux sociaux

#MyStopover se traduit par #MonEscale. En effet, l’entreprise islandaise Icelandair qui a l’habitude d’offrir des vols transatlantiques de l’Europe vers les USA / Canada propose une escale jusqu’à 7 jours en cours de parcours sans coût supplémentaire. J’en ai par exemple profité pour aller à Chicago au départ de Londres. J’ai fait une escale de 4 jours à l’aller qui m’a permis de découvrir la capitale Reykjavík et la côte Sud de l’île.

#MyStopover par Icelandair en Image

#MyStopover par Icelandair en Image

Cette initiative est en fait un vraie action de marketing pour attirer de nouveaux vacanciers qui ne seraient pas venus sans un coup de pouce. Car c’est vrai, à part des amateurs de randos difficiles (et autres férus de Nature dans des conditions extrêmes), qui a déjà envisagé de partir en Islande pour les vacances ? Trop froid, trop dans le Nord, trop de nuit, trop de jour (oui ça dépend de la saison !)…L’offre #MyStopover est adaptée aux personnes (comme moi) qui veulent découvrir le pays du geyser et de Bjork mais qui n’ont pas forcément prévu d’y passer toute leur vacances !

Et ça marche ! Depuis son lancement en 2014, des milliers d’internautes à travers le monde se sont identifiés sur Twitter et Instagram avec le hashtag #MyStopover.

 

 

Point de vue de voyageuse :

Clairement cette offre est géniale. J’ai personnellement adoré #MyStopover en Islande, c’est une expérience inoubliable. Voici mes quelques conseils si vous aussi vous voulez en bénéficier.

  • En moins de 7 jours on a le temps de découvrir un bon bout de l’Islande et en prendre pleins les yeux. Je pense que 4 jours est suffisant car il y a déjà beaucoup à voir sur la côte Sud. Ce n’est pas la peine de parcourir toute l’île.
  • De plus l’Islande est chère alors plus on y reste, moins on a de budget pour le reste des vacances (là où on a prévu d’aller à l’origine, vous me suivez ?)
  • Aussi, il y a peu d’offres d’hébergements. Penser à les réserver à l’avance.
  • Je recommande un jour à Reykjavík et 3 jours à parcourir les routes désertes et caillouteuses.
  • Pensez à louer une voiture tout terrain, parfois il n’y a pas vraiment de route 😉

 

Point de vue de marketeuse :

Icelandair est un exemple d’entreprise qui maîtrise parfaitement son mix marketing.

  • Niveau prix, la compagnie est très compétitive. Elle pratique notamment des prix low-cost (sans repas gratuit à bord, peu de nouveaux films à bord, etc.) pour attirer le plus de profils voyageurs différents. Grâce à cette maîtrise du prix elle se retrouve très facilement dans les top 3 des comparateurs de vols sur internet et devient donc très visible.
  • Niveau produit, de ses faiblesses elle en fait des atouts. « C’est loin, faites une halte en cours de route ! ». Les vols transatlantiques obligent (souvent) une escale technique obligatoire, Icelandair en a fait son atout en préconisant de visiter son île !
  • Avec plus de 15 langues différentes sur son site internet, Icelandair est capable de gérer directement les commandes des particuliers sans passer par un intermédiaire.
  • Sa communication ludique et décalée en fait une marque proche de ses clients. Icelandair la maîtrise de A à Z, de l’affiche du métro à la vidéo de sécurité à bord en passant par la communication sur les serviettes à bord.
Icelandair - Communication à bord

Icelandair – Communication à bord

Icelandair pourrait clairement faire partie des études de cas des écoles de commerce. L’entreprise ne vend pas qu’un vol en avion mais vend avant tout une découverte de l’Islande !

[Anglais] 14 faux-amis liés au voyage

Vacancies B&B hotel Royaume-Uni

Ce n’est pas parce qu’on ne maîtrise pas la langue de Shakespeare qu’on ne peut pas voyager. Bien au contraire ! Il faut juste éviter de se faire avoir avec des mots que vous pensez connaître mais qui en réalité veulent dire complètement autre chose.

1. Vacancy ou Vacancies

Rien à voir avec le mot Vacances en français. Si vous voyez ce mot sur un hôtel ou maison d’hôtes par exemple « Vacancies » ça ne veut pas dire que le propriétaire est en vacances. Bien au contraire, il informe qu’il a encore des chambres libres !

2. Complimentary

Ce mot vous le retrouvez dans les hôtels. Par exemple « Complimentary breakfast ». Ça ne signifie pas que vous allez payer un complément pour petit-déjeuner, ni qu’on va vous préparer un petit-déjeuner qui a reçu beaucoup de compliments. C’est juste que votre petit-déjeuner est compris dans le prix. Vous n’avez pas à payer un supplément.

3. Gratuity

Voilà un mot qui peut bien vous mettre mal à l’aise. Et pour cause, ce mot vous allez le voir sur le terminal de carte bleue au moment de payer l’addition dans certains restaurants. Vous allez alors demander au serveur comment passer cet écran pour taper votre code (ou demander pourquoi c’est gratuit ?). Là il vous explique que c’est pour laisser du pourboire. Petit moment de gêne car vous n’avez pas prévu d’en laisser… sauf que le serveur attend que vous lui rendiez l’appareil avec son plus beau sourire (pour un plus gros pourboire). Bref, évitez de poser la question.

4. Petrol

Petit moment de doute lorsque l’on doit faire le plein de sa voiture à l’étranger. Petrol est encore un faux-ami, ça veut dire Essence. C’est Oil qui veut dire Pétrole.

5. Hazard

Attention à ce mot. Et c’est le cas le dire, Hazard signifie danger, risque. Vous pouvez voir ce mot sur différents panneaux. Par exemple « Fire Hazard » pour risque d’incendie ou « Safety Hazard » pour risque d’accident. Quant aux feux de détresse dans la voiture, ça se dit « Hazard lights ». Difficile de trouver le sens comme ça juste par hasard !

6. Location

Le mot Location en anglais signifie emplacement, lieu. Pour la location d’appartement, de bateau, de voiture, de vélo, de chameau… on parle plutôt de Renting.

7. Journey

Un incontournable des faux-amis. Ce mot signifie Voyage et non pas Journée. Si vous partez à la journée utilisez les mots Excursion ou Trip.

8. Voyage

Tant qu’on est dans ce thème. Voyage en anglais signifie aussi la traversée en mer.

9. Route

Décidément, ça serait vraiment trop facile si tous les mots anglais étaient en fait des mots français avec une autre prononciation. Route signifie en fait itinéraire, sinon il faut utiliser le mot Road.

10. The Customs

Customs avec un s n’a rien à voir avec les clients ou les coutumes. Il s’agit en fait de la douane. C’est tout de suite moins drôle.

11. Baggage Reclaim

Tant que nous sommes dans l’univers de l’aéroport. Baggage Reclaim (Baggage Claim pour les USA) ce n’est pas l’endroit où l’on va réclamer ou signaler une erreur sur un bagage. C’est juste l’endroit où les bagages sont livrés à l’atterrissage.

12. Return Ticket

Si au guichet de la gare ou de l’aéroport on vous demande de confirmer que vous voulez un « Return ticket », ça veut bien dire que vous allez avoir un Aller et un Retour, et non juste le Retour !

13. Diet

Bien que pour certaines personnes Diet signifie ne plus rien manger, ce mot veut juste dire « régime alimentaire ». Vous pouvez donc trouver ce mot à l’entrée de certains restaurants pour spécifier qu’il convient par exemple aux personnes suivant un régime gluten free « gluten free diet » ou un régime végétalien « vegan diet ».

14. Surname

Un dernier pour la route car je sais que ce mot est source de confusion lorsque l’on remplit un formulaire. Surname n’est pas votre surnom, c’est au contraire votre nom de famille. Le meilleur moyen mnémotechnique que j’ai trouvé c’est qu’il est souvent demandé en même temps que le First Name (le prénom). Ce dernier est facile à retenir car si on demande le « premier nom » c’est qu’il est possible d’en avoir un deuxième ou même un troisième. Ça veut bien dire qu’on parle du prénom. Surname est donc par déduction le nom de famille. CQFD.

Cette liste vous est utile ? Vous en voyez d’autres ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire.