Mes 8 plus beaux fails en voyage

Réserver le lit du haut dans le train couchette, se tromper avec les dates américaines, se faire arrêter par la police… Voici mes plus beaux fails en voyage !

On fait tous des erreurs, même quand on voyage. J’ai envie de partager avec vous mes 8 plus beaux ratés sur mes 8 dernières années de voyage. Vous verrez, il y a des erreurs vraiment stupides, de la naïveté et beaucoup de mauvaises décisions. Bref, c’est l’échec !

1- Réserver volontairement le lit du haut dans le train couchette

En voyage en Europe de l’Est, j’ai pris le train de nuit entre les grandes capitales. Lors du premier trajet, j’avais volontairement réservé le lit du haut en pensant que je serai plus au calme et que je pourrai plus facilement mettre mes affaires en sécurité. Oh l’erreur !

Je n’ai pas réussi à dormir de la nuit ! Il faisait absolument trop chaud, oui, la chaleur monte… Les 5 autres lits étaient pris. Mes compagnons de « wagon » ne voulaient pas ouvrir la fenêtre car le bruit du train était insupportable (pas faux).

En plus, la distance entre le plafond et le lit était, disons, courte ! Quelques centimètres, où je me suis débattue pour enfiler mon pyjama, gênée par mon sac à dos, le tout en sueur.

Leçons :

  • réserver le lit du bas dans le train couchette quand c’est la canicule
  • arriver en pyjama ou dans des vêtements confortables pour dormir directement
  • prendre des boules Quies pour oublier le bruit entêtant du train sur les rails !

2- Réserver un hôtel à la mauvaise date !

Tout le monde le sait, aux Etats-Unis, la date est inversée – mois / jour / année. Je le savais aussi (of course), sauf que j’ai quand même réussi à me planter. C’était lors de notre road trip en Louisiane, je me suis présentée au motel pour découvrir que je n’avais pas de réservation. Enfin, si j’en avais bien une mais pour le mois d’avant.

Bon nous avons eu beaucoup de bol sur ce coup là car ils avaient une dernière chambre de libre et nous avons pu y dormir sans repayer et… profiter de la piscine centrale !

Je vous avais déjà parlé de cet endroit ? Je crois que c’est le meilleur motel que j’ai fait aux USA ! Le Carmel Inn and Suites dans le Bayou, à Thibodaux. Notez l’adresse !

Carmel Inn and Suites - Crédits : Mon Expérience Voyage

Moi en train d’écrire les cartes postales au motel Carmel Inn and Suites – Crédits : Mon Expérience Voyage

3- Louer la mauvaise voiture

Quand nous sommes arrivés à Madère, l’île portugaise nous avons voulu louer une petite voiture pour en faire le tour. Le site nous proposait une Fiat 500, nous étions ‘refaits’ (a.k.a. super contents, il parait que c’est une expression lyonnaise). Au moment de récupérer la voiture, l’agence de location nous a demandé de confirmer qu’on avait bien conscience que c’était « une petite voiture ». Comme les loueurs ont toujours tendance à nous vendre des options en plus, on leur a gentiment dit « non merci’. Bref, ce fut encore un fail !

Et bien, saviez-vous que Madère est montagneuse et que la petite Fiat 500 n’aime pas ça ? Nous avons sévèrement galéré dans les montées, soit 50% des trajets. Mais bon, avouez que ça le fait sur les photos !

Notre petite Fiat 500 à Madère - Crédits : Mon Expérience Voyage

Notre petite Fiat 500 à Madère – Crédits : Mon Expérience Voyage

4- Se faire avoir par les loueurs de voiture comme des débutants

Lors de notre road trip au Portugal, nous avons loué 3 fois une voiture. À chaque fois qu’on arrivait dans une grande ville on la rendait et on en reprenait une autre en repartant. Nous sommes passés par 3 agences de location de voiture via le site Carigami.

Et bien figurez-vous que les 3, je dis bien les 3 loueurs nous ont arnaqués ! Ils nous ont fait le coup du surclassement (alors qu’ils ne nous en avaient pas parlé), de la planche arrière manquante (qui n’a jamais été dans la voiture), du supplément ménage, et le pire… le coût de la micro rayure à 130 € – que nous n’avons pas causé !

J’étais tellement hors de moi de me faire avoir comme une débutante – au fond de moi je voulais mettre le feu à l’agence – puis j’ai réfléchi et je les ai descendu sur Google. Restons raisonnable.

Bon le fin mot de l’histoire, après des tonnes d’aller-retour entre notre assurance, Carigami et les loueurs, nous avons réussi à nous faire rembourser – bien 6 mois plus tard, hein. Mais la prochaine fois, je filme tout ! Du premier échange au comptoir jusqu’au « check-in » de la voiture !

5- Ne pas avoir cru les panneaux aux Etats-Unis

Lors de notre road-trip sur la côte ouest américaine (again), nous avions prévu de passer par Yosemite Park. A vrai dire, techniquement parlant, nous l’avons fait.

Nous avons bien payé l’entrée (une vingtaine de dollars si mes souvenirs sont bons), nous avons ensuite vu un panneau qui nous informait que la route que l’on devait prendre était fermée à cause de la neige. Nous étions en mai, je m’étais dit qu’ils avaient dû oublier de l’enlever. Nous avons conduit environ une heure dans Yosemite Park jusqu’à croiser les premiers shérifs à qui nous avons demandé de confirmer l’information. Bah oui, la route était bien fermée… Gros gros fail !

Nous avons à peine vu une cascade et nous avons dû prendre la route dans le sens inverse pour contourner le parc par le nord en faisant le grand grand tour… 6h de voiture ! Tout ça parce que nous avions déjà réservé notre motel de l’autre côté et que nous voulions visiter Bodie la ville fantôme avant la fermeture du site à 16h d’après nos recherches.

Que dis-je… c’était bien un double fail dans la même journée. Nous sommes arrivés à 15h30, fiers de nous, pour finalement tomber nez à nez avec un autre panneau disant « fermeture à 15h».

Bodie State Park - fermeture à 15h! Crédits : Mon Expérience Voyage

Bodie State Park – fermeture à 15h! Fail… Crédits : Mon Expérience Voyage

 6- Courir dans un aéroport et se faire arrêter parce que c’est suspect

Sur le trajet Paris-Los Angeles, nous avions un stopover à Washington. Je ne sais pas si vous le saviez mais si on effectue un changement de vol sur le sol américain, les bagages ne suivent pas. Il faut les récupérer, les ré-enregistrer et repasser la sécurité. Notre premier vol avait du retard, forcément nous n’avions plus assez de temps pour faire toutes ces étapes mais disons que nous avons essayé.

Nous avons réussi à retrouver nos bagages, les ré-enregistrer, il nous restait juste à passer la sécurité. Nous avons vraiment cru qu’on allait y arriver ! Nous avons couru dans tout l’aéroport – laissez-nous passer ! – pour finalement se faire arrêter par la police qui avait trouvé notre comportement suspect. On a dû passer des contrôles supplémentaires pour vérifier que nous n’avions pas d’explosifs sur nous. Bref, nous avons loupé notre second vol.

On a attendu 7h le suivant (ça va que les Washington – Los Angeles sont fréquents) avec un nœud au ventre. Pourquoi ? Parce que nos bagages étaient partis avec le vol précédent (celui que nous avons loupé) et que nous ne savions franchement pas si nous allions les retrouver !

Le fin mot ? Nos bagages nous attendaient bien sagement à l’arrivée. Ils avaient eu le droit à des tours de tapis pendant des heures avant qu’un membre du personnel les mette de côté pour nous !

 7- Aller faire la fête à Dublin le jour sans alcool

Quoi, vous n’avez jamais entendu parler du jour sans alcool à Dublin ? Je comprends, je n’y aurais jamais cru non plus.

Nous avons débarqué à 6 amis, un vendredi soir dans l’optique de faire la fête dans la capitale de l’île verte. Pas un pub d’ouvert, pas un seul magasin autorisant la vente d’alcool, … car c’était « Good Friday » ! Le jour de Vendredi Saint, la consommation et la vente d’alcool sont tout simplement interdites en Irlande.

Tous les pubs étaient donc fermés – même si au fond ils auraient pu servir des jus de fruits, non ? Bref, nous avons fini la soirée au Mc Do ! Gros fail.

Info complémentaire et pas des moindres : il paraît que depuis l’année dernière, l’alcool est de nouveau autorisé le jour de Good Friday !

8- Avoir oublié de faire tamponner son passeport dans les parcs nationaux aux USA

J’ai découvert sur Instagram grâce à Caroline et Jairson, un couple « tourmondiste », que j’aurais pu avoir un tampon dans le passeport des parcs nationaux que j’ai visité aux Etats-Unis ! Je suis dégoutée car j’aurais vraiment voulu le faire, ça aurait fait un beau souvenir ! J’écris ça là pour que vous aussi vous le sachiez et surtout je voulais finir sur le chiffre 8 !

Et vous, c’est quoi votre plus beau fail en voyage ?

Commentaire (2)

  • Annabelle - Matante A| août 26, 2018

    Jamais eu de fail avec la location de voiture mais ton article me fait réfléchir là-dessus. Je filmerai aussi la prochaine fois, on ne sait jamais!

  • AuroreVoyage| septembre 7, 2018

    Ahah je ne savais pas qu’il ne fallait pas courir dans les aéroports US … Bon à savoir mais embêtant. Sympa cet article !
    Pour les loueurs de voiture j’ai vécu une très mauvaise anecdote avec eux, c’est souvent l’arnaque, il faut tjs prendre une assurance complète même si c’est cher et/ou payer avec une CB Visa 1er ou Black card, on ne sait jms ce qu’ils peuvent essayer de te mettre sur le dos comme pet à la voiture et ça peut couter très très cher.
    aurorevoyage.com

  • Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    %d blogueurs aiment cette page :